Adoption russie

Les comités régionaux

La dispersion géographique a rendu nécessaire la création de structures régionales : les Comités.
Chaque comité trouve sa cohésion au sein d'une

association : "Les Copains de Pauline".  Les bénévoles des comités œuvrent pour donner à "de Pauline à Anaëlle", les moyens humains et financiers de sa mission, notamment en soutenant les familles adoptantes et en organisant des actions destinées à récolter des fonds pour aider les enfants des orphelinats.


Rôle des Comités Régionaux

Les suivis

  • Le suivi assure la cohérence éthique. L'association "De Pauline à Anaëlle" fait de l'accompagnement des familles une de ses priorités. Toute réussite adoptive est un peu sa réussite. Tout échec est aussi un peu son échec.
  • Le suivi est un engagement mutuel. Les futurs parents ont signé un document et versé une somme pour les suivis. L'association "De Pauline à Anaëlle" se doit d'assurer ce service auprès des familles.
  • Le suivi est une trace écrite pour communiquer entre les partenaires de l'adoption.
  • Le suivi est un témoignage extérieur objectif que la famille gardera et que l'enfant lira un jour pour se connaître et se comprendre.
  • Le suivi a une justification administrative. La Russie l'exige. Elle veut avant tout s'assurer du bon déroulement de l'adoption.

La récolte des fonds

  • C'est une des sources principales de l'association "De Pauline à Anaëlle" pour les actions humanitaires dans les orphelinats.
  • Les comités mettent en place des opérations ponctuelles, grandes ou petites (les petits ruisseaux font les grandes rivières ...).
  • Il peut s'agir de spectacles, de participation à des événements locaux ou régionaux, de ventes d'artisanat, de cartes de vœux, de braderies, de tombola,

Rencontres

  • Les comités organisent des rencontres des familles adoptantes, au cours desquelles les expériences, les points de vues, les anecdotes sont échangés. On parle de tout : du désir d'être parent jusqu'à la vie de famille, en passant par les tracas administratifs et la vie sur place.
  • Tout le monde en bénéficie, les familles qui commencent leur dossier mais aussi les "anciens", car on a toujours à apprendre.
  • Ces rencontres prennent la forme de goûter, d'arbre de noël, de pique-nique, au cours desquels les conversations vont bon train et pendant lesquelles on parle aussi des actions à mener et de leur résultat.