L'association "Les Copains de Pauline - Comité PACA", s'est auto dissoute

C’est avec émotion et tristesse que je vous annonce la dissolution de l’association « Les Copains de Pauline – Comité PACA » le 16 novembre 2019.

 

Je suis ému lorsque je repense à tout ce que cette association a réalisé aussi bien pour l’adoption en Russie que pour l’humanitaire dans les orphelinats.

 

Je remercie tous  ceux qui ont œuvré pour cela.

 

Mais sa survie n’avait plus de sens dans ce cadre là. En effet, de très grandes divergences existaient entre notre association et l’Organisme agréé à l’adoption dont nous étions proches. La détérioration de l’état de santé des enfants adoptés de Russie, n’a jamais  ému à notre sens la direction de cette organisation, qui ‘n’a pas œuvrer selon nous à lutter contre ce phénomène, en refusant de changer la cible des enfants adoptés, en refusant d’intervenir plus fortement auprès des autorités russes et sans penser une seconde à se diversifier en recherchant un autre pays pour l’adoption.

 

Enfance et Avenir, l’autre OAA adoptant en Russie, fait le même constat que nous. L’OAA déclare sur son site :

 « Après 15 ans d'adoptions en Russie, nous avons décidé à regret de ne plus proposer d'enfants de ce pays. Les procédures sont devenues trop complexes à gérer par les adoptants, trop longues, voire trop incertaines. Les enfants proposés sont de moins en moins en bonne santé et ne correspondent plus aux attentes des familles. »

 

Mais Enfance et Avenir a eu l’intelligence de se diversifier et propose le Vietnam, Madagascar et le Kazakhstan et a l’honnêteté de reconnaitre que les familles avaient d’autres attentes et donc de ne pas les tromper en prenant des dossiers qui n’aboutissent pas ou aboutisse à l’acceptation d’enfants avec « des particularités non réversibles » alors que la demande était « avec handicap réversible ».

 

Nous ne pouvions plus cautionner cette manière de faire et surtout d’être.

 

On vous dira que rien n’est possible avec les russes, mais cela est faux. Il faut bien sûr avoir envie de faire avancer les problèmes et ne pas se contenter d’occuper les postes d’une association comme des sénateurs bien veillant.

 

Mais pour certains d’entre nous, il était impossible de tout mettre au placard et de s’arrêter à œuvrer pour une cause qui les habite toujours. Ceux la ont créé une autre association «  Les Copains de l’Enfance Blessée » qui reprend à son compte l’envie d’aider par des actions humanitaires les enfants blessés par la vie. Ils reprennent le flambeau dans ce domaine. Bien sûr, il n’y aura plus de rapports du tout avec l’OAA. Bien sûr elle ne traitera plus d’adoption, mais pourra en plus de l’humanitaire en Russie, l’exercer en tout lieu. Son action s’élargie pour permettre d’aider d’autre causes où l’enfance est blessée tel que la maladie où autre.

 

De plus, pour rester fidèle aux familles de l’ancienne association, CEB consacrera une partie de ses ressources à l’aide pour la recherche des origines des enfants issus de l’association dissoute.

 

Voila, j’espère que cette nouvelle association réalisera de merveilleuses actions.